6 conseils pour créer des call-to-action efficaces

Sans que l’on ne s’en rende compte, nous sommes constamment exposés à des appels à l’action ou call-to-action. « Cliquez-ici », « Je m’inscris », « Recevez des soumissions », « Téléchargez ici ». Voilà des exemples de phrases accrocheuses que l’on voit au quotidien. Celles-ci sont particulièrement présentes sur internet, là où tout est fait pour maximiser le nombre de clics!

Pour les entreprises, les call-to-action sont particulièrement utiles car ils servent à convaincre les gens de faire des actions précises dans le cadre d’un éventuel tunnel de vente. En effet, ceux-ci aident à mener les gens à agir d’une certaine façon, tout en visant à remplir des objectifs pour l’entreprise.

Pour être efficace, un call-to-action doit remplir plusieurs critères. C’est tout un art d’écrire ces formules afin de s’assurer qu’elles soient efficaces!

Voici 6 conseils pour écrire de bons call-to-action

1) Toujours rester concis

Simplement dit: les call-to-action trop longs ne fonctionnent pas. Il faut que celui-ci frappe l’imaginaire et aille droit au but. Un bon CTA ne devrait pas dépasser 3 ou 4 mots. Il est donc important de choisir les bons mots!

2) Choisir un verbe d’action

Les verbes d’action suscitent l’attention des gens et leur suggèrent d’agir. Si le bon verbe est employé et qu’il réussit son objectif, la personne sera convaincue de cliquer. Il est aussi préférable de conjuguer ce verbe à l’impératif, pour donner un ordre, en quelque sorte.

3) Créer un sentiment d’urgence

Les humains ont tendance à réagir lorsqu’ils font face à un sentiment d’urgence. Pour susciter une telle émotion chez les visiteurs du site, il est donc recommandé d’employer des boutons d’action associés à des offres exclusives, disponibles pour un temps limité. Ces types de CTA ont souvent un taux de succès très élevé car les gens sont inconsciemment appelés à répondre à ce sentiment qui apparait en eux.

4) Y aller avec parcimonie

Voyant le succès des call-to-action, certaines personnes auront pour réflexe de remplir les pages du site de ceux-ci. Malheureusement, cela peut avoir l’effet contraire car les gens ne sauront plus où donner de la tête et finiront par abandonner. De plus, pour qu’un tunnel de vente fonctionne, il faut absolument éviter que le visiteur, un client potentiel, n’hésite. Chaque call-to-action doit être murement réfléchi et placé à un endroit stratégique.

5) Choisir le bon format

Le contenant est un autre aspect important pour les CTA. Quelle police? Quelle taille de lettrage? Quelle couleur? Toutes ces questions doivent être évaluées. Il faut s’assurer que le call-to-action ressorte et soit bien mis en valeur. Par contre, il faut aussi vérifier que les couleurs et la police s’agencent bien avec le reste du site. Si les choix esthétiques ne fonctionnent pas, l’effet ne sera pas aussi efficace.

6) Tester différentes options

Les tests a/b peuvent aider à trouver la formule gagnante. Dans ces tests, il est possible de mettre en ligne deux versions que les visiteurs reçoivent de façon aléatoire, et de voir laquelle obtient les meilleurs résultats. Pour effectuer ces tests, il est important de ne changer qu’un seul paramètre, afin de s’assurer de bien voir qu’est-ce qui fait la différence. Une fois que les résultats sont bien clairs, le changement pourra être fait de façon définitive.

Source : B2BQuotes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*